Si vous n'en avez pas entendu parler, vous allez vite comprendre (parce que si vous êtes là, c'est que vous êtes trèèèèès malins!).

Très "air du temps", les ateliers autonomes de manipulation pullulent sur les blogs d'enseignants, principalement de maternelle, des tableaux entiers d'épingles peuplent le monde des épingles de pinterest.

Inspirés des travaux du médecin pédagogue italien Maria Montessori 

les ateliers autonomes sont des activités individuelles de manipulation qui permettent à l'enfant d'expérimenter, de réinvestir des notions à son rythme...

Concrètement, en classe, il existe des boîtes, plateaux ou encore tiroirs accessibles aux enfant en autonomie. Dans ma classe ce sont des tiroirs de meubles en plastique. Dans chaque tiroir, se trouve la matériel nécessaire pour une activité pour un enfant.  Il y a une trentaine de tiroirs, donc une trentaine d'activités différentes. Sur chaque tiroir se trouve une photo du contenu qui permet à l'enfant de visualiser rapidement l'atelier contenu sans avoir à ouvrir et de répère pour svoir comment ranger le matériel avant de replacer le tiroir à sa place.

Ces ateliers sont le fruit de recherches sur internet (blogs d'enseignants, pinterest, idées de collègues),  de mes idées mais aussi l'opportunité d'utiliser du matériel de récuperation (pour satisfaire mes talents de bricolage) et ces jeux de société dont on dispose tous dans nos classes mais qui restent dans le fond de nos placards parce qu'il ne peuvent pas être utilisés par tout un groupe.

Ils évoluent tout au long de l'année, on en retire et on remplace :

- en fonction des projets et des compétences travaillées du moment.

- quand tous les enfants semble bien en maîtriser un

- quand il n'attire pas ou plus, qu'on constate qu'il est trop difficile, pas assez "ergonomique"....

- quand on a une super idée.

 

On peut classer les ateliers autonomes en catégories , lesquels touchent les différents domaines d'apprentissage:

  • l'ordre : l'enfant classifie, ordonne, trie, élabore un raisonnement ;

  • le langage : l'enfant nomme les concepts ;

  • le mouvement : l'enfant affine l'usage de ses mains ;

  • le raffinement sensoriel : l'enfant atteint un grand raffinement avec certains matériels.

 

Les règles d'utilisation doivent être strictes pour garantir le calme, le respect du matériel :

  1. C'est un moment de calme.

  2. Un seul enfant à la fois sur un atelier.

  3. Chaque enfant est responsable du tiroir choisi : il doit nettoyer si besoin et ranger le contenu du tiroir comme il l'a trouvé (en s'aidant de la photo).

  4. Chacun replace son tiroir.

  5. Chaque nouveau tiroir fait l'objet d'une démonstration en classe par la maîtresse. Cela se fait d'abord en silence, puis en verbalisant les différentes actions.

Quand?Mis en place dans ma classe de petite section puis le retour des vacances de la toussaint, ils sont un moment attendu par les enfants.  La découverte d'un nouveau tiroir est un véritable petit événement et suscite beaucoup d'attention.

Si jusque là, je réservais le "moment des ateliers" à des instants en classe réduite (dans ma commune, les demi-pensionnaires partent à la cantine à 11h30 alors que les externes rentrent chez eux à midi / peu d'externes reviennent l'après-midi) une partie des enfants étant en atelier de langage ou remédiation avec moi et l'autre en autonomie sur les tiroirs, je compte changer un peu les choses.

Je fonctionne assez classiquement sur des ateliers du matin qui tournent sur la semaine (à cette nuance près que les enfants s'inscrivent à la manière des boîtes de maternailes et que le vendredi est un jour un peu "à part").

Aussi 4 ateliers sont prévus sur la semaine (pour le créneau situé entre la motricité et la récréation) qui tournent du lundi au jeudi. Comme beaucoup, j'ai souvent un de mes ateliers qui foire : celui que j'encadre ça va, celui de l'atsem , ça va , et il y en a 2 en autonomie. Sur les 2 il y en a toujours un qui capote : trop facile et rapide, trop dûr, pas motivant... du coup, les enfants viennent me voir toutes les 2 secondes et je ne peux pas me consacrer à mon groupe... Qu'il est difficile en petite section (mais encore après) de trouver des ateliers de groupe autonomes!... du coup, je pense que pour la dernière période, ce moment d'atelier sera découpé ainsi :

- un groupe avec moi

- un groupe avec l'atsem

- un groupe en autonomie sur un atelier de réinvestissement (tous la même tâche)

- un groupe sur les ateliers autonomes (parce que là, ils n'ont besoin de personne!!!)

 

évaluer?

Cet aspect est je pense le plus délicat et je dois avouer que je l'ai un peu délaissé cette année, car chercher les idées, rassemble le matériel, mettre en forme les tiroirs, ça prend beaucoup de temps... Voici les question que je me pose et auxquelles je réfléchis :

- comment faire pour que les enfants ne se dirigent pas exclusivement vers certains tiroirs? (une liste de prénoms/photos avec des croix --> au bout d'un certain nombre de croix on ne peut plus faire cet atelier?)

- Même si la plupart des ateliers sont auto-correcteurs, comment puis-je vérifier si l'activité est maîtriser? Comment aider l'enfant à savoir et à garder une trâce de sa réussite, de sa difficulté?

- comment simplement (sans surcharge matérielle ou de consignes) permettre des degrés de difficulté différents sur un même tiroir.

- Puis-je utiliser ces toroir comme outil d'évaluation dite "sommative" pour les livrets de compétences?

 

Expliquer aux parents :

- une fois les tiroirs mis en place, je prends les enfants en photo en situation et je mets dans les classeurs d'activités expliquant (beaucoup plus succintement que dans ce loooooong article) l'organisation et le rôle de ces tiroirs.

- lors des portes ouvertes lors desquelles nous convions les parents à venir partage un temps (1/2 matinée) avec leur enfant dans la classe, je laisse les enfants leur expliquer, leur montrer, leur faire essayer les tiroirs. Pour préparer cette visite et aider les enfants à jouer ce rôle de médiateur, j'essaye de prendre chaque enfant en photo utilisant au moins un des tiroirs. En dictée à l'adulte nous écrivons dans des mots très simples les consignes d'installation et de réalisation de chaque activité, j'en fait des petites cartes que je plastifie et glisse dans les tiroirs pour servir aussi de repère aux parents.

==> grand succès auprès des parents qui, pour certains y trouvent des idées pour "refaire à la maison".

 

voilou pour les grand principes, bientôt, des idées et des photos d'ateliers...